navigation

La tragédie grecque impossible en france 4 mai, 2010

Posté par pronti dans : actualitas le parisien , trackback

Selon les règles de Maastricht, tous les pays de la zone euro doivent maintenir dette et déficit publics dans certaines limites : moins de 60 % du produit intérieur brut (PIB) pour la dette (la somme d’argent qu’ils ont empruntée sur les marchés), moins de 3 % du PIB pour le déficit (excédent des dépenses sur les recette).

» En théorie, de telles économies sont possibles, en augmentant de plusieurs points la TVA ou la Contribution sociale généralisée (lire encadré), tout en gelant les salaires et en baissant les retraites.

D’autant plus que la France, qui conserve la confiance des marchés, ne sera pas contrôlée avec la même sévérité que la Grèce.

TVA et CSGImpôt indirect sur les biens et services, la TVA représente près de la moitié des recettes de l’Etat.

Source:

http://www.20minutes.fr/article/402124/France-La-tragedie-grecque-impossible-en-france.php

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
voles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | climss
| dolispessges
| Blog du niveau intermédiaire